Selon nos racines culturelles, l’interprétation du terme « courtage » peu varié. L’AIJV a retenu les définitions suivantes :

Courtier (interdit) : L’AIJV considère qu’un évaluateur pratique le courtage, s’il agit à titre d’intermédiaire dans l’achat ou la vente d’un bien et ses honoraires sont un pourcentage des réalisations ou conditionnels au succès de la vente ou de l’achat.

Consultant (permis) : Évaluateur qui assiste un client dans l’achat ou l’aliénation de biens facturant pour ce service, ses honoraires habituels de consultation que la transaction ait lieu ou non.

Fermer cette fenêtre